Actualité législative
Décision n° 2017-640 QPC du 23 juin 2017
Conseil Constitutionnel : Flux RSS - - 23/06/2017
Décision n° 2017-639 QPC du 23 juin 2017
Conseil Constitutionnel : Flux RSS - - 23/06/2017
Actions sur le document
Article Tableau n° 1
Article Tableau n° 2
Article Tableau n° 4
Article Tableau n° 5
Article Tableau n° 5 bis
Article Tableau n° 6
Article Tableau n° 7
Article Tableau n° 8
Article Tableau n° 9
Article Tableau n° 10
Article Tableau n° 11
Article Tableau n° 12
Article Tableau n° 13
Article Tableau n° 13 bis
Article Tableau n° 14
Article Tableau n° 15
Article Tableau n° 16
Article Tableau n° 18
Article Tableau n° 19
Article Tableau n° 19 bis
Article Tableau n° 20
Article Tableau n° 21
Article Tableau n° 22
Article Tableau n° 23
Article Tableau n° 25
Article Tableau n° 25 bis
Article Tableau n° 26
Article Tableau n° 28
Article Tableau n° 29
Article Tableau n° 30
Article Tableau n° 33
Article Tableau n° 34
Article Tableau n° 35
Article Tableau n° 35 bis
Article Tableau n° 36
Article Tableau n° 38
Article Tableau n° 39
Article Tableau n° 40
Article Tableau n° 41
Article Tableau n° 42
Article Tableau n° 43
Article Tableau n° 44
Article Tableau n° 45
Article Tableau n° 46
Article Tableau n° 47
Article Tableau n° 47 bis
Article Tableau n° 48
Article Tableau n° 49
Article Tableau n° 50
Article Tableau n° 51
Article Tableau n° 52
Article Tableau n° 53
Article Tableau n° 54
Article Tableau n° 55
Article Tableau n° 56
Article Tableau n° 57
Article Tableau n° 57 bis
Article Tableau n° 18

Maladies causées par le plomb et ses composés

DÉSIGNATION DES MALADIES

DÉLAI DE prise en charge

LISTE INDICATIVE DESprincipaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies

A. - Manifestations aiguës et subaiguës :

Anémie (hémoglobine sanguine inférieure à 13 grammes par 100 millilitres chez l'homme et 12 grammes par 100 millilitres chez la femme).

3 mois

Travaux comportant l'emploi, la manipulation du plomb ou de tout autre produit en renfermant, notamment :

- soudure et étamage à l'aide d'alliage de plomb ;

- préparation et application de peintures, vernis, laques, mastics, enduits à base de composés de plomb ;

- grattage, brûlage et découpage au chalumeau de matières recouvertes de peintures plombifères.

Syndrome douloureux abdominal paroxystique apyrétique avec état subocclusif (coliques de plomb) habituellement accompagné d'une crise hypertensive.

30 jours

Encéphalopathie aiguë.

Pour toutes les manifestations aiguës et subaiguës, l'exposition au plomb doit être caractérisée par une plombémie supérieure à 40 microgrammes par 100 millilitres de sang et les signes cliniques associés à un taux d'acide delta aminolévulinique urinaire supérieur à 15 milligrammes par gramme de créatinine ou à un taux de protoporphyrine érythrocytaire sanguine supérieur à 20 microgrammes par gramme d'hémoglobine et pour l'anémie à un taux de ferritine normal ou élevé.

30 jours

B. - Manifestations chroniques :

Neuropathies périphériques et/ou syndrome de sclérose latérale amyotrophique ne s'aggravant pas après l'arrêt de l'exposition.

3 ans

Troubles neurologiques organiques à type d'altération des fonctions cognitives, dont l'organicité est confirmée, après exclusion des manifestations chroniques de la maladie alcoolique, par des méthodes objectives.

1 an

Insuffisance rénale chronique.

Pour toutes les manifestations chroniques, l'exposition au plomb doit être caractérisée par une plombémie antérieure supérieure à 80 microgrammes par 100 millilitres ou, à défaut, par des perturbations biologiques spécifiques d'une exposition antérieure au plomb.

10 ans

C. - Syndrome biologique associant deux anomalies :

- d'une part, atteinte biologique comprenant soit un taux d'acide delta aminolévulinique urinaire supérieur à 15 milligrammes par gramme de créatinine urinaire, soit un taux de protoporphyrine érythrocytaire supérieur à 20 microgrammes par gramme d'hémoglobine ;

- d'autre part, plombémie supérieure à 80 microgrammes par 100 millilitres de sang.

Le syndrome biologique doit être confirmé par la répétition des deux examens retenus, pratiqués dans un intervalle rapproché par un laboratoire agréé dans les conditions prévues à l'article 4 du décret n°88-120 du 1er février 1988 relatif à la protection des travailleurs exposés au plomb métallique et à ses composés.

30 jours

Dernière mise à jour : 4/02/2012
Vous pouvez aussi voir...
Actualité juridique
Injugeable.
Maître Mô - Marie - 21/05/2017
Une heure…
Maître Mô - Maître Mô - 29/04/2017
Pour en finir avec la séparation des pouvoirs
Journal d'un avocat - Eolas - 21/02/2017
« Zavez une cigarette ? »
Maître Mô - Maître Mô - 31/12/2016