Actions sur le document
Article 36
Article 37
Article 38
Article 38 bis
Article 38 bis-0 A
Article 38 bis-0 A bis
Article 38 bis A
Article 38 bis B
Article 38 bis B bis
Article 38 bis C
Article 38 ter
Article 38 quater
Article 38 quinquies
Article 38 quinquies A
Article 38 sexies
Article 39
Article 39 A
Article 39 AA
Article 39 AA bis
Article 39 AA ter
Article 39 AA quater
Article 39 AA quinquies
Article 39 AB
Article 39 AC
Article 39 AD
Article 39 AE
Article 39 AF
Article 39 AG
Article 39 AJ
Article 39 AK
Article 39 B
Article 39 C
Article 39 D
Article 39 E
Article 39 F
Article 39 G
Article 39 bis
Article 39 bis A
Article 39 ter
Article 39 ter A
Article 39 ter B
Article 39 ter C
Article 39 quinquies
Article 39 quinquies A
Article 39 quinquies C
Article 39 quinquies D
Article 39 quinquies DA
Article 39 quinquies E
Article 39 quinquies F
Article 39 quinquies FA
Article 39 quinquies FC
Article 39 quinquies G
Article 39 quinquies GA
Article 39 quinquies GB
Article 39 quinquies GC
Article 39 quinquies GE
Article 39 quinquies H
Article 39 quinquies I
Article 39 sexies
Article 39 octies A
Article 39 octies C
Article 39 octies D
Article 39 octies E
Article 39 octies F
Article 39 nonies
Article 39 duodecies
Article 39 duodecies A
Article 39 terdecies
Article 39 quaterdecies
Article 39 quindecies
Article 39 quindecies A
Article 39 octodecies
Article 39 novodecies
Article 40
Article 40 quinquies
Article 40 sexies
Article 41
Article 41 bis
Article 42 septies
Article 42 octies
Article 43 bis
Article 39 quinquies A

1 Les entreprises qui font des investissements en immeubles en vue de réaliser des opérations de recherche scientifique ou technique répondant aux définitions fixées par décret en conseil d'Etat (1) peuvent pratiquer un amortissement exceptionnel égal à 50 % du prix de revient de ces investissements dès la première année de leur réalisation. La valeur résiduelle des immeubles est amortissable sur leur durée normale d'utilisation.

Les dispositions visés au premier alinéa ne s'appliquent pas pour les immeubles acquis ou achevés à compter du 1er janvier 1991, à l'exception des immeubles neufs dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1991.

1 bis (Disposition périmée).

2 Les dispositions du premier alinéa du 1 sont applicables :

a Aux actions acquises par les entreprises auprès des sociétés ou organismes publics ou privés agréés à cet effet par le ministre de l'économie et des finances;

b Aux souscriptions, effectuées en numéraire par les entreprises françaises, au capital agréé des sociétés financières d'innovation visées à l'article 4-III de la loi n° 72-650 du 11 juillet 1972 complété par le II de l'article 88 de la loi n° 91-1322 du 30 décembre 1991.

3 Les dispositions du premier alinéa du 1 ne s'appliquent pas aux acquisitions d'actions visées au a du 2 effectuées à compter du 1er janvier 1991.

(1) Annexe II, art. 16.

Dernière mise à jour : 4/02/2012
Vous pouvez aussi voir...
Actualité juridique
Battons le pavé en Louboutin et en Weston
Journal d'un avocat - Eolas - 15/09/2019
Proroger l'inévitable
Journal d'un avocat - Eolas - 28/08/2019