Actualité législative
Article 41 de la loi n°98-1194
Cour de cassation - Arrêts - - 16/11/2019
Article 367 alinéa 2 du code de procédure pénale
Cour de cassation - Arrêts - - 16/11/2019
Article 321-6 du code pénal
Cour de cassation - Arrêts - - 16/11/2019
Actions sur le document
Article 36
Article 37
Article 38
Article 38 bis
Article 38 bis-0 A
Article 38 bis-0 A bis
Article 38 bis A
Article 38 bis B
Article 38 bis B bis
Article 38 bis C
Article 38 ter
Article 38 quater
Article 38 quinquies
Article 38 quinquies A
Article 38 sexies
Article 39
Article 39 A
Article 39 AA
Article 39 AA bis
Article 39 AA ter
Article 39 AA quater
Article 39 AA quinquies
Article 39 AB
Article 39 AC
Article 39 AD
Article 39 AE
Article 39 AF
Article 39 AG
Article 39 AJ
Article 39 AK
Article 39 B
Article 39 C
Article 39 D
Article 39 E
Article 39 F
Article 39 G
Article 39 bis
Article 39 bis A
Article 39 ter
Article 39 ter A
Article 39 ter B
Article 39 ter C
Article 39 quinquies
Article 39 quinquies A
Article 39 quinquies C
Article 39 quinquies D
Article 39 quinquies DA
Article 39 quinquies E
Article 39 quinquies F
Article 39 quinquies FA
Article 39 quinquies FC
Article 39 quinquies G
Article 39 quinquies GA
Article 39 quinquies GB
Article 39 quinquies GC
Article 39 quinquies GE
Article 39 quinquies H
Article 39 quinquies I
Article 39 sexies
Article 39 octies A
Article 39 octies C
Article 39 octies D
Article 39 octies E
Article 39 octies F
Article 39 nonies
Article 39 duodecies
Article 39 duodecies A
Article 39 terdecies
Article 39 quaterdecies
Article 39 quindecies
Article 39 quindecies A
Article 39 octodecies
Article 39 novodecies
Article 40
Article 40 quinquies
Article 40 sexies
Article 41
Article 41 bis
Article 42 septies
Article 42 octies
Article 43 bis
Article 39 quindecies

I. 1. Sous réserve des dispositions des articles 41, 151 octies et 210 A à 210 C, le montant net des plus-values à long terme fait l'objet d'une imposition séparée au taux de 16 %.

Il s'entend de l'excédent de ces plus-values sur les moins-values de même nature constatées au cours du même exercice.

Toutefois, ce montant net n'est pas imposable lorsqu'il est utilisé à compenser le déficit d'exploitation de l'exercice. Le déficit ainsi annulé ne peut plus être reporté sur les bénéfices des exercices ultérieurs.

Par dérogation aux dispositions qui précèdent, l'imposition de la plus-value nette à long terme réalisée à la suite de la perception d'indemnités d'assurances ou de l'expropriation d'immeubles figurant à l'actif est différée de deux ans. Toutefois, en cas de cessation d'activité, l'imposition de la plus-value dont il s'agit est immédiatement établie.

2. L'excédent éventuel des moins-values à long terme ne peut être imputé que sur les plus-values à long terme réalisées au cours des dix exercices suivants.

En cas de liquidation d'entreprise au cours d'un exercice ouvert à compter du 1er janvier 1991, l'excédent des moins-values à long terme sur les plus-values à long terme peut être déduit du bénéfice de l'exercice de liquidation à raison des quinze trente-quatrièmes ou des seize trente-quatrièmes de son montant selon que les moins-values ont été subies au cours d'un exercice clos avant le 1er janvier 1984 ou à compter de cette date.

II. Abrogé.

Dernière mise à jour : 4/02/2012
Vous pouvez aussi voir...
Actualité juridique
Battons le pavé en Louboutin et en Weston
Journal d'un avocat - Eolas - 15/09/2019
Proroger l'inévitable
Journal d'un avocat - Eolas - 28/08/2019